Le témoin du vendredi : Suzanne Girault en Ukraine 1900-1920: émission France Inter

1905_france interSuzanne Girault, née Suzanne Depollier (1882-1973), militante communiste de premier plan dans les années 1920 puis sénatrice communiste de la Seine de 1946 à 1958, livre dans l’émission La Marche de l’Histoire de Jean Lebrun sur France Inter un témoignage intéressant, bien que tardif, sur ses années russes avant et pendant les révolutions de 1917. Arrivée comme institutrice libre en Russie tsariste en 1899, elle est rattrapée par la guerre et la révolution à Kiev (Ukraine). En 1919, elle appartient au petit Groupe communiste français de Russie : selon le témoignage de Marcel Body, un ancien du groupe, elle aurait été proche des services de la Tcheka (la police politique créée par décret en décembre 1917) ce dont elle ne dit rien, malheureusement, dans son témoignage. Revenue sans enthousiasme en France en 1921, elle occupe des fonctions importantes dans la Fédération de la Seine du PC-SFIC dès 1922, est coopté au Bureau politique en 1923, et suppléante du Comité exécutif de l’IC en 1924. Son domicile est perquisitionné suite à l’attentat de la rue Damrémont en avril 1925. Avec Albert Treint, elle forme un solide tandem politique qui applique strictement la « bolchevisation » des structures du parti jusqu’à leur mise à l’écart en 1926, sur décision ultime de Staline. Exclu temporairement en 1928, elle est réintégrée en 1930 et reste, jusqu’à sa mort, membre du Parti.

Pour aller plus loin, écouter l’émission « La marche de l’histoire » du 7 février 2014 :

http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-l-histoire-le-temoin-du-vendredi-suzanne-girault-en-ukraine-1900-1920


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *