Lire L’Humanité en province

Barricades Grenoble 3L’Humanité est une source primordiale pour l’historien du Parti communiste. Simple d’accès à Paris, elle est aussi consultable de différentes façons en province.

A la bibliothèque municipale de Lyon ou celle de Grenoble, on peut consulter le journal (sur une période limitée, à partir de 1978) tout comme la version électronique depuis 1996 qui par exemple est à la bibliothèque universitaire de Tours : les références précises se retrouvent dans le catalogue du Système Universitaire de Documentation.

D’autre part, des associations comme ADIAMOS (Association pour la documentation et les archive des mouvements sociaux) possèdent des collections reliées du journal (1945-1990). Certaines éditions régionales existent également : L’Humanité d’Alsace et Lorraine (1944-1977) est déposée à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg ainsi qu’à la bibliothèque municipale de Colmar ou encore à la bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC) à Nanterre ; L’Humanité du Midi est conservée aux Archives municipales de Perpignan (pour 1923-1925). Suspendu le 26 août 1939, le journal communiste reparaît clandestinement du 26 octobre 1939 au 18 août 1944, au format in-4° : plusieurs numéros sont consultables sur Gallica et dans différents musées de la Résistance comme celui de Champigny-sur-Marne, à l’Institut d’histoire du temps présent (IHTP) et à la BDIC. Le Musée d’Histoire vivante à Montreuil possède également une collection de L’Humanité.

Mais surtout grâce au travail de l’Association pour la conservation et la reproduction photographique de la presse (ACRPP), fondée en 1958, on peut consulter le journal dans de nombreuses bibliothèques ou dans les centres des archives départementales sous forme de microfilms.

A noter aussi qu’aux AD 93, on peut avoir accès à la photothèque du journal (1920-1994) qui constitue un corpus riche de plus de deux millions d’images.

Rappel : Pour l’avant-guerre et la période clandestine, on peut consulter aisément L’Humanité sur le site gallica bibliothèque numérique du BNF.

Pour aller plus loin:

Alexandre Courban, L’Humanité (avril 1904 – août 1939). Histoire sociale, politique et culturelle d’un journal du mouvement ouvrier français, Thèse pour le doctorat d’histoire soutenue publiquement à l’université de Bourgogne le 14 décembre 2005 (à paraître aux EUD).

Pour citer ce billet : Jean Vigreux, « Lire L’Humanité en province », ANR PAPRIK@2F, 24 octobre 2013 [en ligne: http://anrpaprika.hypotheses.org/880]


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *