Les cotes des fonds russes

0003_cote_RGASPI

RGASPI 535 /2 /158 : rapport du Conseil Paysan français (CPF) branche du Krestintern à l’Internationale Communiste, 1926

Les fonds russes des divers centres d’archives de la capitale ou de Saint-Pétersbourg sont référencés d’une façon bien précise. Pour y renvoyer, il faut se plier à ce code sans lequel il n’est pas possible de retrouver sur place les documents correspondants.

Chaque fonds (fond) est numéroté et renvoie en général aux archives d’une organisation, d’une branche de l’administration soviétique ou du Komintern dans sa totalité. Le fonds 533 du RGASPI est celui de l’Internationale communiste de jeunes (ICJ), le fonds 540 concerne l’Association Internationale du Théâtre révolutionnaire, etc. Un inventaire papier (putivoditel), parfois informatisé (comme au GARF) présente succinctement le contenu de chaque fonds. Le cas échéant, la consultation des deux inventaires n’est pas inutile.

Ces fonds sont subdivisés en dossiers (opisi, opis au singulier), en fonction des sujets qu’ils traitent et classés en général de façon chronologique, comme c’est le cas dans le fonds français 517/1 du Komintern. Ces subdivisions peuvent être peu nombreuses et renfermer par conséquent des quantités très inégales d’archives. Le fonds français est ainsi subdivisé en trois opisi : le 517/1 renferme toutes les archives et correspondances du Parti communiste français avec Moscou, soit 250 000 feuillets. Le 517/2 renferme les documents concernant Maurice Thorez et le 517/3, concernant André Marty ; ils sont de taille nettement plus modeste.

Ces dossiers sont, à leur tour, divisés en articles (dela, delo au singulier), au nombre et à l’importance là encore variables. Chaque document possède un numéro de page (list), en général en haut à droite ; les reclassements successifs expliquent que ces numéros manuscrits soient souvent raturés.

Une cote standard du RGASPI se présente donc sous la forme suivante : 517/1/1080/12, ce qui désigne la 12e page de l’article 1080 dans le dossier 1 du fonds « français » 517.

Pour citer ce billet : Romain Ducoulombier, « Les cotes des fonds russes », ANR PAPRIK@2F, 17 septembre 2013 [en ligne: http://anrpaprika.hypotheses.org/554]


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *