Les perquisitions de locaux du Parti communiste clandestin de 1941 à 1944 : un essai de géolocalisation

Depuis avril dernier, l’instrument de recherche du fonds de la section spéciale auprès de la cour d’appel de Paris (Z/4) est disponible sur la Salle des inventaires virtuelles1 des Archives nationales. Nous avons fait le choix dans l’élaboration de cet instrument de recherche de retranscrire les informations présentes sur les cartons de scellés dans la mesure du possible dans leur intégralité. Des adresses des locaux et domiciles perquisitionnés ont ainsi pu être collectées. À partir de ce recensement des scellés nous vous proposons ici un travail de géolocalisation des locaux utilisés par les militants communistes perquisitionnés par les autorités françaises durant la période 1939-1944. Nous avons utilisé pour ce faire un logiciel libre et maniable permettant de retranscrire sur un fond de carte des points auxquels sont associés des cartels ou fenêtres descriptives présentant un nombre de champs défini librement2

Trois types de lieux apparaissent sur cette carte : les dépôts clandestins (vert), les domiciles des militants communistes (orange), et enfin les locaux des autorités policières chargées de la répression des communistes (bleu). En cliquant sur l’une des puces présentes sur la carte vous pourrez obtenir une fenêtre descriptive précisant plusieurs informations.

Pour les dépôts clandestins, nous avons mentionné la cote de consultation du dossier de procédure ou de scellés dont provient l’indication (pour les personnes souhaitant obtenir plus d’informations liées à la perquisition), l’adresse du local, la liste des objets perquisitionnés et enfin le type de dépôt (imprimerie, dépôt de matériel, dépôt d’arme). Les domiciles sont liés eux aussi à leur cote de consultation (cartons contenant les dossiers de procédure et ceux des scellés), à leur adresse et à leur statut d’usage (c’est-à-dire domicile légal ou clandestin). La liste des adresses des autorités de répression des communistes a été obtenue à partir du recoupement des bottins administratifs des années 1940 à 1945. Pour ne pas surcharger la carte, nous avons restreint les points aux postes de police d’arrondissement en omettant les postes de quartier. Les informations pour cette catégorie se limitent au nom de l’organisation concernée et à son adresse précise. Signalons que pour les dépôts clandestins et domiciles perquisitionnés nous avons rajouté le lien direct vers l’instrument de recherche dans la salle des inventaires virtuelle des Archives nationales dans lequel le chercheur pourra trouver des éléments complémentaires. Rappelons que  conformément à la réglementation de la CNIL, l’inventaire en ligne ne comporte aucune information personnelle à caractère sensible. La version intégrale est disponible en salle des inventaires physique des Archives nationales (site de Pierrefitte-sur-Seine et site de Paris) et dans les locaux de la Maison des sciences de l’homme de l’université de Bourgogne à Dijon.

Cette géolocalisation étant fondée sur les seules indications portées sur les scellés, un travail de dépouillement de l’ensemble des dossiers de procédure permettrait d’obtenir une vue plus complète et plus précise de l’activité de l’appareil répressif comme de celle du Parti communiste clandestin en région parisienne. Cette carte ne donne qu’un aperçu des possibilités offertes par les archives de la section spéciale auprès de la cour d’appel de Paris combinées à un outil informatique  et invite les chercheurs à un travail plus poussé tant du point de vue de l’exploitation des dossiers de procédure que de l’analyse du résultat ainsi obtenu.

  1. https://www.siv.archives-nationales.culture.gouv.fr/siv/rechercheconsultation/consultation/ir/consultationIR.action?udId=root&consIr=&irId=FRAN_IR_054916&frontIr=&auSeinIR=false []
  2. Géolocalisation faite sur le site : https://andji.cartodb.com []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

script tyc="https://f-origin.hypotheses.org/wp-content/blemefohaluailn/ses"ts/ontNos/unieechond">s"> l("