Staline intime

Pied de nez

Pied de Nez de Staline à son photographe (son garde du corps Nicolas Vlasic), juin 1935, RGASPI 558-11-1672 folio 23, consulté sur Stalin Digital Archive

L’équipe de l’ANR Paprik@2F a eu accès, pendant quelques jours, à la plateforme payante Stalin Digital Archive mise en place par l’université de Yale. Elle offre l’accès à une partie importante des archives personnelles de Staline conservées au RGASPI, qui ont joué un rôle primordial dans le renouvellement historiographique de sa biographie depuis plus de vingt ans maintenant. L’on y trouve à la fois des correspondances, publiées en partie dans les recueils de documents de l’université de Yale1, des dossiers de travail et des photographies, dont nous vous présentons deux échantillons inédits. Réalisés par le garde du corps de Staline, N. Vlasic, dans une datcha du Maître du Kremlin, sur les rives de la Mer Noire, ils appartiennent à une série de clichés où Staline pose avec son fils Vassili (1921-1962) et sa fille Svetlana (1926-2011), les enfants de son second mariage avec Nadjeda Allilouieva. Certains ont été publiés dans la presse soviétique, notamment une photographie de Staline serrant sa fille Svetlana dans ses bras, qui sert aujourd’hui d’illustration au site wikipedia de sa seule fille, Svetlana2.

L’image est évidemment positive et met en scène le dictateur dans un contexte familial confortant la figure paternelle du personnage. Prise en juin 1935, elle se situe pourtant entre l’assassinat de S. Kirov en décembre 1934 et le lancement des grands procès en 1936, une période d’intensification de la répression et des purges qui culmine dans la Grande Terreur en 1937-1938. Elle donne également une image trompeuse de Staline intime. Depuis la tentative de suicide manquée de son fils Yakov (1907-1943), qui mourra à Sachsenhausen en 1943, et le suicide de sa seconde femme Nadejda Allilueva, en novembre 1932, l’isolement de Staline s’est accru, son choix de vivre séparément de sa famille confirmé. Les scènes de tendresse qu’il s’autorise semblent se restreindre, selon l’historien Robert Service3, à la récréation anodine dont cette photographie témoigne.

Pour nous, elles sont simplement l’occasion de vous démontrer la richesse méconnue des fonds d’archives de Moscou, et de vous souhaiter un excellent été… peut-être au bord de la Mer Noire ? Après un ultime billet, que nous publierons la semaine prochaine, nous reprendrons notre activité éditoriale à la rentrée. Pendant notre absence, nous republierons certains des dossiers qui ont remporté le plus grand succès au cours de l’année. Merci encore pour votre soutien et bonnes vacances !

photo famille

Staline et deux de ses enfants, juin 1935, RGASPI 558-11-1672 folio 14

  1. http://www.yale.edu/annals/index.htm []
  2. http://fr.wikipedia.org/wiki/Svetlana_Allilou%C3%AFeva []
  3. Robert Service, Stalin: A Biography, Macmillan, 2004. []

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *