Exposition et projection: Emigrés politiques allemands en URSS, victimes de la terreur stalinienne. Destins familiaux: 1933-1956

expo_HHeineMardi 6 mai 2014 : 18h00-22h00 a lieu à la Maison Heinrich Heine une exposition de la Rosa-Luxemburg-Stiftung, avec le soutien du Mémorial de la résistance allemande de Berlin, en coopération avec le Forum culturel autrichien

– inauguration suivie d’exposés et de débats avec Inge Münz-Koenen et Anja Schindler, filles d’émigrés politiques allemands, co-organisatrices de l’exposition, Catherine Gousseff, directrice du Centre d’Études des Mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC), Berndt-Rainer Barth, historien (Berlin) et Barry McLouglin, historien (Vienne), sous réserve, introduction aux débats : Jean Mortier (université Paris 8 Vincennes-St Denis), modération : Anne-Marie-Pailhès (université Paris Ouest Nanterre La Défense), traduction simultanée : Vincent von Wroblewsky

Pour beaucoup d’Allemands et d’Autrichiens, l’URSS est, dans les années trente, une terre d’accueil. Qui furent-ils et combien ? A partir de 1937, les opérations « nationales » confiées au NKVD, n’épargnent aucune famille : exécutions, déportations, expulsions vers l’Allemagne nazie. Les chercheurs s’intéressent maintenant à l’itinéraire complexe de ces antifascistes à qui la RDA avait imposé le silence. Redonner un nom aux victimes, se pencher sur le sort des proches, comprendre pourquoi, il y eut, au sein de ces familles, des volontaires pour combattre dans les rangs de l’Armée rouge, autant de questions qu’aborde l’historiographie d’aujourd’hui.

exposition du 6 au 22 mai 2014, Grande Salle, tous les jours de 10h00 à 20h00

lundi 19 mai 2014 19h00: IM SCHATTEN DES GULAG als Deutsche unter Stalin geboren
projection du film documentaire de Loretta Walz
(2011, 90 min., version all., en coproduction avec le MDR et le RBB, avec le soutien de la Bundesstiftung zur Aufarbeitung der SED-Diktatur ainsi que de la Filmstiftung NRW)

suivie d’une débat avec Loretta Walz, modération : Jean Mortier (université Paris 8 Vincennes-St Denis) et Anne-Marie Pailhès (université Paris Ouest Nanterre La Défense)

Communistes allemands – souvent d’origine juive – ils ont fait le choix de l’URSS comme terre d’exil. Ils mettent dans ce pays tous leurs espoirs, pour eux et pour leurs proches. Mais la répression stalinienne s’abat sur les familles. Tardivement autorisé, le retour en Allemagne (en RDA) est difficile pour bien des « enfants du Goulag ».

Loretta Walz, réalisatrice et productrice de cinéma depuis 1982, enseigne la production cinématographique et audiovisuelle à l’Université du Luxembourg depuis 2011. En 2006, elle a reçu le prix Adolf-Grimme pour son film Die Frauen von Ravensbrück et a été distinguée de l’Ordre du mérite de la République fédérale pour son film et son livre Und dann kommst du dahin an einem schönen Sommertag (Kunstmann Verlag, München, 2005).

Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Pour plus d’informations cliquez ici : gulagflyer-20140405_paris-dd

info@maison-heinrich-heine.org

http://www.maison-heinrich-heine.org

Maison Heinrich Heine
Cité universitaire internationale
Du 6 au 22 mai 2014
27 C Boulevard Jourdan, 75014 Paris
RER B Cité Universitaire, Tramway T3, Bus 21, 67
Téléphone : 01 44 16 13 00

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *