L’intendance du Komintern: la section administrative

449_1_67_f.1b

RGASPI, Fonds 449, sous-fonds 1, dossier 67, folio 1b
IIe Congrès de l’Internationale Communiste

L’Internationale communiste devient au cours de son histoire une machine administrative importante, employant à demeure des centaines de personnes, organisant des réunions internationales avec des délégués venant de presque tous les coins du monde qu’il faut loger et nourrir. Multinationale de la Révolution, le Komintern doit donc pour assurer son fonctionnement se doter d’un service logistique indispensable. Cette mission est assurée par la section administrative, créée dès les premiers jours d’existence du Komintern, le 28 mars 1919. Gustav Klinger est placé à sa direction. La section administrative s’occupe alors principalement de la correspondance, des déplacements de personnel, de l’expédition et de la réception des rapports. Elle s’attache aussi à mettre au point la gestion et le fonctionnement matériel du Komintern.

Des conflits tranchés à ses dépens

En juillet 1921, Mark Moisseiev prend la direction de la section mais rapidement des conflits éclatent entre le Secrétariat et la section administrative, dont les champs de compétences se chevauchent. Le 1er septembre 1922, la direction du Komintern tranche et retire à la section administrative un certain nombre de fonctions au profit du Secrétariat d’organisation.

En décembre 1922, la section voit donc ses fonctions se concentrer sur la gestion du matériel nécessaire au fonctionnement de l’appareil. Pour cela, elle dirige un bureau du personnel, un service de comptabilité, un secteur immobilier, un secteur d’approvisionnement ainsi que des garages pour assurer l’entretien des véhicules du Komintern. Elle gère également l’Hôtel Lux, où logent le personnel du Komintern et les militants étrangers de passage à Moscou, ainsi que des maisons de repos dans la périphérie de Moscou. Pour réaliser l’ensemble de ces tâches la section emploie en 1926 une centaine de personnes.

Le quotidien du Komintern

En juin 1931, l’organisation de la section montre son importance et sa place centrale dans le fonctionnement quotidien du Komintern. Son secteur administratif s’occupe de la correspondance, des traductions, des archives, de la bibliothèque centrale. Un secteur immobilier gère les garages, les bâtiments appartenant aux Komintern, les maisons de repos et de vacances, les stations téléphoniques et les ateliers de réparation. Son secteur comptable gère les différentes dépenses, que ce soit pour le paiement des salaires, des commandes ou l’entretien des bâtiments. La section fournit également des techniciens qualifiés de différents corps de métier, du matériel et des moyens de transport. C’est elle qui assure l’organisation des plénums et congrès en fournissant les bâtiments pour les séances mais aussi les logements des participants, leurs repas, les transports en ville, les places de chemins de fer et d’avions.

Le 21 août 1941, la section est fusionnée avec une partie du service de liaison. La nouvelle structure est nommée Direction des opérations économiques. Elle fonctionne à Oufa puis à Moscou sous la direction de Constantin Sukharev jusqu’à la dissolution du Komintern en 1943.

Pour aller plus loin:

G. M. Adibekov, E. N. Šahnazarova, K. K. Širinja., Organizacionnaja struktura Kominterna, 1914-1943, Moscou, Rosspen, 1997.

Pour citer ce billet : David François, « L’intendance du Komintern: la section administrative », ANR PAPRIK@2F, 3 février 2014 [en ligne: http://anrpaprika.hypotheses.org/1645]


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *